- FO -     - FO -     - FO -      - FO -
S'enregistrer / Login
Menu
ACCUEIL
SOMMAIRE
LE BUREAU
LE CONSEIL SYNDICAL
LES COMMISSIONS
PHOTOS
CALENDRIER
LIENS INTERNET
RECHERCHE
INFOS PRESSE
Force Ouvriere
NOUVEAU SITE FORCE OUVRIERE







Postée par fo.poitiers le jeudi 06 septembre 2018 à 20:33
[ Commentaires (0)   | ]
FO Territoriaux salue
CP 12/01/2018


FO Territoriaux salue "une avancée"
Le syndicat Force Ouvrière se félicite d'un progrès sur le temps de travail de 1.100 agents de Grand Poitiers.






Stéphane Renaudon a été reconduit à son poste de secrétaire général.
fdelage


Si l'élection ce lundi du nouveau bureau du syndicat Force Ouvrière de la Ville, du CCAS et de Grand Poitiers n'a pas apporté de grand bouleversement, avec un seul changement (l'arrivée d'Anita Helias), les prochains mois s'annoncent bien remplis pour FO.

Mailly à Poitiers

le 30 janvier

Le secrétaire national Jean-Claude Mailly, qui s'apprête à passer la main lors d'un prochain congrès prévu à Lille en avril, sera accueilli à Poitiers le 30 janvier prochain et le syndicat FO des territoriaux reste au coeur des négociations toujours en cours au sein de Grand Poitiers, même si l'intersyndicale CGT-FO-CFDT qui s'était constituée fin 2007 pour s'opposer à l'harmonisation du temps de travail annuel proposé par Grand Poitiers (1.607 heures contre 1.572 auparavant) n'existe plus.

« Concernant ce temps de travail, on est allé au bout de ce qu'on pouvait faire », estime Stéphane Renaudon, secrétaire général du syndicat, qui salue toutefois une « avancée » en vue pour une partie des agents. « Des journées de repos complémentaires pourraient être attribuées pour des agents en situations particulières: travail pénible, horaires décalés, travail du samedi. 1.100 agents sont concernés. », souligne Stéphane Renaudon.

Pour le reste, sur le régime indemnitaire, la prime vacances et les avantages acquis, des compromis acceptables aux yeux de FO sont en vue et pourraient être validés lors du prochain comité technique programmé le 18 janvier.

Bureau du syndicat FO de la Ville, du CCAS et de Grand Poitiers: Stéphane Renaudon (secrétaire général), Dominique de Courtivron, Aurélien Djadjo, Marie Renaudon (secrétaires adjoints), Manuel Grimaud (trésorier général), Hervé Cayrou (trésorier adjoint), Valérie Hulin (archiviste), Willy Vingerder (archiviste adjoint), Anita Helias, Vincent Grassullo-Gourgeault, Stéphane Memin, Christine Rivaud.

Postée par fo.poitiers le samedi 13 janvier 2018 à 16:00
[ Commentaires (0)   | ]
11 novembre 2017

"On n'avait pas vu une telle mobilisation depuis 20 ans"
Les agents de Grand Poitiers se sont fortement mobilisés hier. L'intersyndicale FO-CGT et CFDT avait lancé un appel à la grève à propos de l'harmonisation du temps de travail.






Près de 600 agents de Grand Poitiers se sont réunis hier matin devant l'hôtel de ville.
sdelannoy
Comme ses collègues Vincent Bohan (CGT) et Charline Cesvre (CFDT), Stéphane Renaudon (FO), a noté hier matin la forte mobilisation des agents de Grand Poitiers. Près de 600 personnes battaient le pavé de la place Leclerc dès 9h hier. « Il faut remonter à 20 ans pour voir une telle mobilisation. C'était lors de la mise en place du régime indemnitaire, sous Santrot » (N.D.L.R.: le maire ayant précédé Alain Claeys) selon le syndicaliste. Espaces verts, mairies annexes, cuisine centrale... De nombreux services étaient désorganisés en raison de la grève.
"Je ne peux pas m'engager
à passer
outre la loi"
La cause de cette mobilisation? La réunion de la commission mixte paritaire devant statuer sur l'harmonisation du temps de travail au sein de la communauté urbaine, le Grand Poitiers à 40 communes. La solution retenue par l'intercommunalité est de revenir au temps légal, soit l'équivalent de 5 jours à travailler en plus, sans compensation salariale.
Les grévistes ont applaudi la délégation ayant porté une motion au maire et président de la Communauté Urbaine, Alain Claeys, lors de la commission paritaire prévue sur la question. Cette réunion a été annulée faute de quorum, en l'absence des représentants du personnel. La délégation, par la voie de Stéphane Renaudon, a fait ensuite le point sur l'entrevue avec les autorités communautaires. Les manifestants ont ensuite défilé vers 10h30 dans le centre-ville jusqu'à la préfecture devant laquelle une dernière prise de parole a eu lieu.
Le maire a bien souligné aux représentants syndicaux venus lui remettre leur motion que la loi lui impose de respecter le temps de travail légal, soit 1.607 heures. Ce qu'un échange de courrier courant octobre avec la préfète lui a confirmé cette obligation. Or, les 3.400 agents de Grand Poitiers à 13 communes bénéficient depuis 2001 de dérogation fixant leur temps de travail à 1.572 h. D'où l'émoi des agents.
« Je ne peux pas m'engager à passer outre la loi pour ensuite voir cette délibération annulée par le contrôle de légalité de la préfecture », a indiqué Alain Claeys. « Il s'agit d'un sujet pas facile mais sur lequel je tiens à être totalement transparent ». Le président de Grand Poitiers a cité d'autres avancées prévues, comme la mutuelle disponible pour tous les agents et l'harmonisation des tickets restaurants, représentant respectivement un coût de 54.000 et 58.000€ pour la collectivité, ou l'extension d'autorisation d'absence étendue à 5 jours pour les mariages et les décès.
Postée par fo.poitiers le samedi 11 novembre 2017 à 13:29
[ Commentaires (0)   | ]
La grève des Territoriaux très largement suivie
La grève des Territoriaux très largement suivie


---------------------------------------------------


Les personnels territoriaux de Grand Poitiers étaient 600 devant l’hôtel de ville hier matin."
Les personnels territoriaux de Grand Poitiers étaient 600 devant l’hôtel de ville hier matin.

Crèches, cantines et piscines fermées, portage des repas perturbés, services des eaux et de la voirie à l’arrêt.
Une première depuis 20 ans.
De mémoire de syndicaliste, Poitiers n’avait pas connu un rassemblement unitaire d’agents de la fonction publique territoriale aussi important depuis vingt ans. 600 manifestants se sont retrouvés hier dès 9 h devant l’hôtel de ville de Poitiers (les syndicats ont avancé le chiffre de 800). La communauté urbaine de Grand Poitiers compte 3.500 personnels, dont 180 dans les communautés qui n’en faisaient pas partie avant 2016.
“ Non aux 1.607 heures ! ” Crèches, cantines et piscines étaient fermées. Les écoliers se sont trouvés contraints d’apporter leur pique-nique pour déjeuner à midi. Le portage des repas et l’aide à domicile, normalement assurés par le CCAS, ont été perturbés. Le service des eaux était tenu par ses seuls cadres. Celui de la voirie s’est trouvé également en grande partie à l’arrêt.
Forts d’un tel soutien à leur appel à la grève, les responsables syndicaux, Vincent Bouhan (CGT), Stéphane Renaudon (FO) et Charline Cesvre (CFDT) avaient marqué un point quand ils sont entrés dans la salle des Echevins où devait se tenir la réunion du Comité technique paritaire. Sous la présidence d’Alain Claeys, il était prévu d’aborder la question de la durée annuelle du temps de travail de manière à aligner tous les personnels de la communauté urbaine sur 1.607 heures. Dans les treize communes de Grand Poitiers originel, cette durée est de 1.572 heures.
Les représentants syndicaux ont lu un texte annonçant qu’ils ne siégeraient pas et retrouveraient les manifestants pour manifester jusqu’à la préfecture. Ils dénoncent « un alignement par le bas » dont ils ne veulent pas entendre parler.
En présence de la presse, Alain Claeys a tenu à rappeler sa position : « La loi nous oblige à harmoniser la durée du temps de travail sur 1.607 heures. J’ai saisi la préfète qui me l’a confirmé. Si je fais passer une délibération non conforme, je vais me faire retoquer par la préfecture. »
Des dérogations toutefois existent comme le travail de nuit, le travail dominical, le travail à horaires décalés… Alain Claeys a relevé que seuls les agents de la station d’épuration remplissent les conditions pour bénéficier de la dérogation.
Il a également été d’accord pour que les personnes vivant en couples bénéficient des mêmes possibilités de prise de congés que les personnes mariées ou pacsées (trois jours).
« Nous allons poursuivre les discussions », a proposé Alain Claeys, qui a annoncé une nouvelle réunion du Comité technique paritaire en début de semaine prochaine. Les représentants syndicaux ont donné leur accord. Et devaient soumettre aux personnels territoriaux un nouvel appel à la grève.




© Photo NR
Stéphane Renaudon (FO), Vincent Bouhan (CGT) et Charline Cesvre (CFDT).
Postée par fo.poitiers le samedi 11 novembre 2017 à 12:14
[ Commentaires (0)   | ]
Je ne défends pas cette réforme
Jean-Claude Mailly : « Je ne défends pas cette réforme, j’essaie d’être objectif »




Postée par fo.poitiers le vendredi 01 septembre 2017 à 16:36
[ Commentaires (0)   | ]
 Page : [1] 2 3 4 >



:: Fo Force ouvriere ::

SYNDICAT FORCE OUVRIÈRE DE LA VILLE, DU C.C.A.S ET DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DE POITIERS